lundi 26 octobre 2015

Evolutions

26 octobre 2015


Comme tous les jours où je me lève depuis une semaine, l'état de mon cerveau se dégrade de jour de jour et plus en plus. Déjà, je dors au minimum 14H00 à 16H00 et, systématiquement, j'ai des maux des têtes qui m'obligent à prendre de l'aspirine dès mon lever. De même, il m'est impossible de me concentrer sur quoi que ce soit, car dès que je m'arrête sur quelque chose, des bourdonnements envahissent ma tête, voire la font tourner. De la même façon, toujours depuis une bonne semaine, je suis presque constamment ballonné, nauséeux, et de ce fait, je mange de moins en moins. Ensuite, je me suis aperçu qu'entre mon réveil et mon véritable éveil, il fallait qu'il s'écoule un intervalle d'au moins quatre heure. Entre-temps je suis véritablement dans le gaz et plus la journée avance, a force de parler, de converser, d'écouter en essayant de comprendre ce l'on me racontait, plus je perdais mes facultés langagières, moins je trouvais mes mots, c'était parfois le trou de mémoire complet. Vue cette évolution guère engageante, j'ai hâte de passer le nouvel examen que m'a prescrit le professeur Mazeron, voir ce qu'il en est plus exactement, puis prendre acte de ce qu'il décidera en conséquence.

En attendant, je passe peu de temps avec ma fille, force est de le constater. Effectivement, ne pouvant me déplacer que peu de temps debout, je ne sorts que dans mon quartier, au café, Je peux donc comprendre que ce ne soit pas spécialement un plaisir pour ma fille de m'y accompagner ou de m'y rejoindre. Donc, en règle générale, je lui laisse mon ordinateur le temps que je suis dehors, raison pour laquelle j'écris beaucoup moins, et lorsque je rentre il est souvent aux alentours de minuit. Enfin de compte, il n'y a que quand nous sommes invités chez quelqu'un que nous passons un véritable moment ensemble. D'ailleurs, avant son retour chez sa mère, ma sœur nous invite à dîner mercredi soir. De même, hier nous avons déjeuner chez l'un de mes amis d'enfance qui habite en grande banlieue avec sa famille, Césard. Elle a ainsi découvert sa femme et ses enfants, dont un fille de quinze ans, fille avec laquelle il est convenue qu'elles se revoient jeudi. C'est vendredi que ma fille retournera chez sa mère. Par contre  je lui ai offert un livre, « Le monde de Sophie », un livre d’initiation à la philosophie.

De l'autre côté, je ne cesse de penser à Cynthia, à sa mère et au reste de sa famille. Tous les jours, avec son père, elle passe ses après-midi avec sa mère, dans sa chambre médicalisée. Puisqu'il a été décidé d'arrêter les soins, l'état général se dégrade rapidement. Non seulement elle dort ou somnole la plupart du temps, mais de plus ne se nourrit presque plus, et lorsqu'elle se nourrit, elle ne parvient pas à garder ce qu'elle a mangé. Pourtant elle grossi, gonfle, ce qui est l'effet des tumeurs qui continuent à se développer. Oui, là j'aimerai être au côté de ma compagne. Je ne sais pas si ma présence lui serait d'une quelconque utilité, mais je veux le croire. Aussi j'ai hâte de connaître mon planning à venir sur Paris pour planifier un voyage sur Belfort.

40 commentaires:

  1. Ca ne semble pas aller très fort mais c'est bien que Jade soit près de vous pour elle et pour vous. Même si la situation est difficile elle se crée des souvenirs avec son père et c'est très important
    Quand revoyez vous le médecin?
    Zazou est repartie hier dans son sud ouest avec ses beaux parents et ses enfants. Malgré la fatigue, cela a été une bonne semaine. J'ai eu une pensée pour vous au Mont Saint Michel et à Saint Malo.
    Avec Zazou, nous avons parlé de la place de la femme dans la société actuelle. Même si nous sommes trois mois sans se voir, c'est comme si, quand on se retrouve nous ne nous étions pas quittés
    Nous parlerons plus tard de la liberté et autre quand le Docteur aura stabiliser votre traitement. En attendant, je pense à vous, à Cynthia et à Jade et vous embrasse très affectueusement
    Mamy

    RépondreSupprimer
  2. Je me joins à mamy et t'envoie de douces pensées pour toi, ta fille et cynthia.. prends les moments avec ta fille comme ils viennent, ils seront autant de pensées pour demain, après demain.. des moments à les passer ensemble, c'est le plus important.. à très bientôt, je t'embrasse, amicalement, virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ps : je pense et j'embrasse lila également si elle passe par ici ♡☆

      Supprimer
  3. Je te souhaite juste beaucoup beaucoup de courage, de volonté, dans toutes ces épreuves.
    Avec toute mon affection.
    Zazou

    RépondreSupprimer
  4. J'espère que ça va le moins mal possible. Ton silence m'inquiète un peu.
    Zazou

    RépondreSupprimer
  5. Comme Zazou, je trouve ce silence inquiétant
    Mamy

    RépondreSupprimer
  6. nous pensons toutes les trois très fort à toi.. je t'envoie de bonnes ondes et espère aussi avoir bientôt de tes nouvelles, je t'embrasse, amicalement, virginie

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Hicham, je pense fort à toi, donnes nous de tes nouvelles, courage.
    À très bientôt j'espère, bises.
    Bisous à Mami et Virginie.

    Lila.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous à toi lila et contente de te lire, te retrouver sur Facebook aussi ♡ à bientôt, je t'envoie un message plus long bientôt.. bisous

      Supprimer
  8. Bonjour hicham, ça fait un moment que nous n'avons pas de tes nouvelles et me suis permis un sms pour te dire être là si tu as besoin.. je pense fort à toi aussi comme je viens de lire les actualités parisiennes et t'envoie courage et ondes positives.. à bientôt, amicalement, je t'embrasse, virginie

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir à tous,

    Tout d'abord, je tiens à préciser que c'est sans l'accord d'Hicham que j'écris ces mots.
    Ma mère est décédée le 29 octobre.
    Hicham a été hospitalisé en urgence à la Pitié-Salpêtrière le 30 octobre. Son état s'est subitement aggravé. Après examens, les médecins ont confirmé la récidive des deux métastases cérébrales, mais également un envahissement des méninges par les cellules cancéreuses (méningite carcinomateuse vérifiée après ponction lombaire). J'ai passé toute cette semaine auprès de lui, qui refuse toute nourriture, qui ne tient presque plus debout, qui ne parle plus que très difficilement, et surtout qui perd conscience de ce qui l'entoure.
    Il a eu une première chimio intrathécale vendredi. Demain, il devrait commencer ses séances de radiothérapie totale. Il n'est aujourd'hui pas apte à répondre à vos appels, ne sait même plus se servir de son téléphone, il est donc pour l'instant inutile d'essayer de le joindre par ce biais. Les médecins pensent que la chimio peut améliorer ses capacités cognitives, lui rendant peu à peu l'autonomie qu'il a perdu. Il semble depuis hier reprendre peu à peu ses esprits, peut-être sont-ce là les premiers effets bénéfiques de la chimio.

    Je vous tiendrai au courant des suites, suis moi-même rentrée à Lyon chez mon père, et rentrant à Belfort mardi.

    Il se bat.

    Bien à vous tous, et merci pour votre soutien à son égard.

    Cynthia

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir cynthia,
    toutes mes condoléances pour ta (je me permets le tutoiement) maman, elle a regagné les autres étoiles.
    courage à toi, hicham au vu de ce que tu nous écris et à ton papa, pensées à la fille d'hicham aussi....
    je continue mes pensées et prières positives vers vous
    merci à toi pour nous avoir écrit
    je vous embrasse tous fort
    à bientôt,
    virginie

    RépondreSupprimer
  11. Merci de nous donner des nouvelles qu'on supposait déjà pas très bonnes
    Bon courage et gros bisous
    Mamy

    RépondreSupprimer
  12. Merci Cynthia de ces nouvelles, mes condoléances pour ta maman, je suis de tout coeur avec toutes la famille.

    Lila

    RépondreSupprimer
  13. Cynthia, toutes mes condoléances. Nous pensons fort à Hicham, à vous et à Jade.
    Gros courage à vous.
    Zazou.

    RépondreSupprimer
  14. Je pense bien à vous toutes et à hicham,
    à bientôt de vos nouvelles,
    prenez soin de vous.
    je vous embrasse,
    virginie

    RépondreSupprimer
  15. Aucune nouvelle depuis l'autre jour... Hicham a eu une chimio intraveineuse vendredi. Pas de radiothérapie en vue. Aucune amélioration, toujours à jeûn, je ne sais comment il résiste. Nous nous bataillons avec les médecins pour qu'ils daignent l'hydrater et l'alimenter par intraveineuse... mais maintenant je suis loin, je reprends le travail demain, et c'est sa mère qui est auprès de lui tous les jours. Il ne parle presque pas, dort tout le temps, et quand il se réveille, c'est pour ouvrir les yeux quelques secondes avant de se rendormir. Je ne sais pas s'il a encore conscience de quoi que ce soit, je sais qu'il reconnaît les gens qui viennent lui rendre visite, c'est déjà çà...

    Merci à tous pour votre soutien, une fois encore.

    Prenez soin de vous également

    Cynthia

    RépondreSupprimer
  16. Bon courage pour les jours à venir
    Gros bisous à vous et à Hicham
    Mamy

    RépondreSupprimer
  17. douces pensées à vous toutes et à hicham..
    je vous embrasse,
    bien à vous, virginie

    RépondreSupprimer
  18. C'est avec beaucoup d'émotion, de larmes, que j'écris ces mots aujourd'hui.
    Hicham s'est éteint hier, vendredi 27 novembre 2015, à 13h.
    Tout comme Maman, son coeur s'est tout simplement arrêté de battre, sans souffrance.
    Les obsèques auront lieu la semaine prochaine, à Paris, ville qui était la sienne depuis toujours.

    En son nom, je vous remercie d'avoir été ces lecteurs et surtout lectrices fidèles, âmes anonymes à la présence si constante et aux mots réconfortants.

    Je vais laisser ce lieu ouvert, pour qu'il soit mon lieu de recueillement, mais aussi le vôtre, pour que ses mots jamais ne tombent dans l'oubli, pour tout le bien qu'ils nous procurent et pour combler ce vide qui accompagne dans mon coeur son absence.

    Je vous remercie comme Hicham aurait aimé le faire, vous demande de prendre bien soin de vous, et continuer à rire de cette vie pour laquelle nous ne sommes que des atomes insolents voulant courber la droite ligne d'une destinée insensée.

    Pour que sa joie demeure.

    Cynthia

    RépondreSupprimer
  19. Je pense très très fort à vous, à Jade mais que dire? Hicham ne se faisait plus guère d'illusions depuis quelques temps et je n'étais moi même pas très optimiste
    Je vous embrasse très fort et vous souhaite tout le bonheur que vous méritez. Il faut vivre, vous êtes encore si jeune
    Mamy

    RépondreSupprimer
  20. Toutes mes condoléances aux proches de Hicham, je pense fort à vous et à Jade.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est Lila. ( j'ai pas signé)

      Supprimer
  21. Je ne connaissais pas le visage d'Hicham et pourtant, on se connaissait depuis 2008. 7 ans de poésie et d'écriture.
    J'avais écrit un poème à son intention il y a un peu moins d'un an. Je le remets ici en hommage. Adieu, mon ami virtuel.
    Zazou
    Sur ton écran tu jettes tes maux en paroxysme,

    Tu y cries ta souffrance, un long cri d’exorcisme.

    Tu y verses ta vie à la façon d’un prisme

    Qui se reflète alors en halo d’humanisme.



    Je ne sais pas ton nom, ni ne vois ton visage,

    Mais j’entends ta douleur, tes hurlements de rage,

    En des mots torturés entrelaçant tes pages

    Qui sans doute te donne un élan de courage.



    Tu te noies sous les vagues du mal de mal-aimé

    Qui lacèrent ton âme en des flots déchainés.

    Moi je ne puis t’offrir qu’une bulle virtuelle,

    Une once d’oxygène, qu’elle soit éternelle.



    Le crabe te dévore ton cœur et ton esprit.

    Je ne te dirai pas ces mots si agaçants,

    Ces conseils et avis qui gonflent tes tourments.

    Je pense juste à toi, mon irréel ami.

    RépondreSupprimer
  22. Bonsoir,

    Les obsèques d'Hicham auront lieu lundi 7 décembre, de 13h45 à 15h30. Il sera incinéré et l'urne sera ensuite placé dans un columbarium au cimetière du Père Lachaise, en attendant que je les récupère pour les disperser sur les côtes bretonnes.
    Je suis allé le voir aujourd'hui à la morgue de l'hôpital. Il avait l'air de sourire.

    J'aurais aimé joindre une photo de lui à ce message mais ne sais comment m'y prendre, je n'ai pas les codes pour accéder à son compte gmail.

    Si l'une d'entre vous a une solution, je serais très heureuse d'enfin vous dévoiler son visage.

    Avec tous mes remerciements pour votre soutien.

    Amicalement,

    Cynthia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je penserai beaucoup à vous et à lui lundi prochain
      Gros bisous
      Mamy

      Supprimer
  23. voilà : http://ad-aeternam.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
  24. Je pense très fort à vous, à Hicham, à sa maman et à sa fille aujourd'hui. Bon courage à tous et gros bisous pleins de tendresse
    Mamy

    RépondreSupprimer
  25. Mes pensées vous accompagnent toutes et toi Hicham depuis un moment déjà et encore plus aujourd'hui, maintenant.. je vous embrasse, amitiés, virginie ♡

    RépondreSupprimer
  26. Une pensée déposée ici.
    Zazou

    RépondreSupprimer
  27. il n'y a pas un jour où je ne pense pas à vous toutes et à Hicham.... en cette période, je vous souhaite de la douceur dans vos vies pour aujourd'hui, demain et l'avenir.. je vous embrasse ♡ virginie

    RépondreSupprimer
  28. une pensée supplémentaire à celles qui passeront par là.. prenez soin de vous, à bientôt, je vous embrasse, amitiés, virginie ♡

    RépondreSupprimer
  29. Je vous souhaite à tous de très heureuses fêtes de Noël. Je vous embrasse :-)

    Cynthia

    RépondreSupprimer
  30. Merci pour ton message cynthia ♡
    Je vous souhaite un doux moment demain soir et demande à ce qu'il se poursuive le plus longtemps possible..
    Je pense à vous toutes, à toi aussi Hicham,
    Je vous embrasse, à bientôt,
    Amicalement, Virginie ♡♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleurs voeux à toutes :-)

      Supprimer
    2. Merci, je vous souhaite une année plus douce que celle que vous avez passée. Je vous embrasse
      Mamy

      Supprimer
  31. Je n'oublie pas...
    Zazou

    RépondreSupprimer
  32. Hicham demeure présent dans mes pensées.. Bien à toi cynthia..

    À bientôt,
    Virginie

    RépondreSupprimer
  33. Hicham vient parfois me rendre visite par la pensée. J'aurais aimé le rencontrer.
    Bien à toi Cynthia.

    Zazou
    http://mercastel.over-blog.com/

    RépondreSupprimer